Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Ma bibliothèque constituée à partir de Gallica d'auteurs oubliés (naines noires) ou n'ayant jamais été sous les feux de la rampe (naines brunes). Complétée par des propositions de lectures insolites.


Le coq du clocher (1887) - Eugène Mouton

Publié par Jérôme Nodenot sur 29 Octobre 2013, 17:12pm

Catégories : #Naines noires

Un deuxième Mouton s'invite sur ce blog : après Marcel, l'auteur de "Eros Rosse", voici Eugène, découvert grâce à la bible contemporaine des marges de la littérature : "Une forêt cachée, 156 portraits d'écrivains oubliés" d'Eric Dussert. Il faut absolument que vous possédiez ce livre, que je ne lis pas comme un roman, mais que je compulse compulsivement comme s'il s'agissait d'un dictionnaire. 156 biographies toujours surprenantes, toujours passionnantes, et de temps à autre, comme ici (c'est la première fois), je parlerai de l'un de ces écrivains oubliés. Le mieux reste quand même de vous procurer "Une forêt cachée" : vous y rencontrerez à chaque fois des auteurs de qualité, dans la mesure où Dussert est un spécialiste de la BnF, qu'il a peut-être (presque) tout lu, fait le tri et qu'il ne parle que du meilleur.

Eugène Mouton était à la fois un magistrat très sérieux et un humoriste à l'imagination débordante dans ses contes, qui serait totalement oublié aujourd'hui s'il ne restait de lui un seul texte : "L'invalide à la tête de bois" (ne pas confondre avec l'ouvrage de Simenon portant exactement le même titre, il aurait pu faire attention !). Cette histoire farfelue d'un soldat qui se fait arracher les trois quarts de la tête lors d'une bataille, qui se fera greffer à la place une tête en bois par un super chirurgien (mais le cerveau, hélas, en a pris un sacré coup), et qui, pour des raisons que je ne vous révèlerai pas, fait le tour du monde, est un véritable chef-d'oeuvre ; et mon résumé n'a pas l'air forcément très marrant, quand on le lit comme ça, mais je vous assure qu'avec l'imagination de Mouton et son sens de l'humour, c'est hilarant.

Le pire, c'est que tous les contes d'Eugène Mouton sont de la même trempe, du moins ceux que j'ai lus, guidé simplement par le hasard. A titre d'exemple, je vous parlerai de celui-ci : "Le coq du clocher". L'histoire d'une église dans un village de Bourgogne, tellement gigantesque que les maisons, à côté, semblent toute petites ; cette église est la fierté des habitants, même s'ils en ont peur quelquefois. Autre particularité : " Les architectes de cet édifice ne semblent pas s'être avisés qu'on pût avoir besoin d'y toucher jamais, et comme s'ils eussent voulu en réserver le sommet pour les oiseaux ou pour les anges, ils n'y ont ménagé aucun accès à partir de la plate-forme, point d'escalier, point d'échelle à l'intérieur" ; bref, il est impossible d'accéder au toit de l'église. Le problème c'est qu'un jour, la foudre touche le coq du clocher, "la seule girouette en laquelle on eût confiance", et le réduit en lambeaux, ce qui entraîne beaucoup de stupeur (mais aussi de superstitions) au sein de la communauté. Après maintes discussions, on décide de commander un autre coq et de chercher un couvreur qui, grâce à des cordes et à son habileté devrait parvenir à effectuer le remplacement.

Voilà donc la scène qui fera s'époumoner de rire le lecteur : celle au cours de laquelle, simplement, un artisan-couvreur de passage, humble et posé, effectuera le remplacement de la girouette devant l'immense foule des habitants du village. L'auteur nous amène en quelques pages à cette scène finale, et son art de l'humour (ici, à coup sûr, visuel) fait le reste ; et quand on a terminé le conte (dont je ne vous révèle pas la fin évidemment), je vous garantis que les images restent figées dans votre esprit.

Ce conte est à découvrir sur Gallica, en suivant le premier lien que je propose ci-dessous ; le deuxième donne accès à un ouvrage de Mouton avec plus de contes (mais "le coq du clocher" n'y figure pas). Ce deuxième ouvrage est disponible chez HachetteBnF.

Article sous CC-0
To the extent possible under law, Jérôme Nodenot has waived all copyright and related or neighboring rights to Le gallicanaute des naines. This work is published from: France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents