Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Ma bibliothèque constituée à partir de Gallica d'auteurs oubliés (naines noires) ou n'ayant jamais été sous les feux de la rampe (naines brunes). Complétée par des propositions de lectures insolites.


Tribunaux cocasses. La correctionnelle pour rire (1888) - Ch. d'Arcis

Publié par Jérôme Nodenot sur 13 Décembre 2013, 12:34pm

Catégories : #Naines brunes

Pierre Bellemare nous raconte avec une passion communicative les circonstances des meurtres de tueurs en série ou autres. Ch. d'Arcis, lui, est une sorte de Pierre Bellemare, mais qui appartiendrait à la rubrique des "chiens écrasés", comme on dit dans le jargon journalistique. Malgré mes efforts de recherche, je n'ai pas réussi à savoir si les affaires de mœurs, les accrochages anodins dont il nous parle sont inspirés de faits réels, mais je le crois, dans la mesure où il dédie son livre à ses "excellents confrères et amis de la presse judiciaire de Paris".

Cet ouvrage est le recueil d'une vingtaine de textes courts plus hilarants les uns que les autres : deux anciens meilleurs amis qui se déchirent, parce qu'à cause d'une femme l'un a envoyé à l'autre des cartes postales diffamatoires ; deux ivrognes qui se retrouvent en correctionnelle après avoir dégradé un tableau, dans un troquet, croyant que le modèle (une femme nue) est l'épouse de l'un d'eux ; un marchand de lapin qui a porté plainte après l'agression d'un ivrogne (qui a essayé de l'enfermer brutalement dans une cage, à lapins bien sûr) ; un commerçant de "farces et attrape" qui a fait la blague à la femme du plaignant de lui mettre du poil à gratter dans le cou (et de fait, à force de devoir gratter sa femme le plaignant a passé une mauvaise soirée et une mauvaise nuit) ; la plantureuse Léa s'est baignée dans un endroit interdit, surprise par un garde champêtre vraiment très consciencieux ; un prétendu huissier qui confond l'anglais et le latin.

Autant d'affaires anecdotiques, qui sous la plume de d'Arcis prennent une envergure humoristique absolument savoureuse, à grands coups de calembours, de comique de situation, et surtout, surtout, dans la manière de raconter.

Je précise que c'est aussi, au bout du compte, un témoignage intéressant sur les mœurs et coutumes de la France à la fin du XIXème siècle. Avec de jolies (parfois coquines) illustrations d'Eugène Rapp.

Le livre est aussi disponible chez Hachette BnF (cf lien ci-dessous) au format papier.

Article sous CC-0
To the extent possible under law, Jérôme Nodenot has waived all copyright and related or neighboring rights to Le gallicanaute des naines. This work is published from: France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents