Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Ma bibliothèque constituée à partir de Gallica d'auteurs oubliés (naines noires) ou n'ayant jamais été sous les feux de la rampe (naines brunes). Complétée par des propositions de lectures insolites.


Diarrhée au Mexique (2006) - Bienvenu Merino

Publié par Jérôme Nodenot sur 9 Septembre 2014, 11:14am

Catégories : #Eric Dussert & Co.

Comment choisit-on un livre avant de le lire ? Il est possible d'avancer plusieurs explications : sujet qui nous interpelle, connaissance préalable de l'auteur, recommandation d'un ami, conditionnement médiatique, etc. ; toutefois, il me semble que dans une grande majorité des cas, le divertissement, l'évasion, comptent plus que tout le reste : on lit la quatrième de couverture, quelques pages, et hop, l'histoire nous emporte dans son tourbillon, il faut lire la page suivante. Ce que l'on aime par-dessus tout, quand on lit, c'est de se faire raconter des histoires, rire, partir en voyage, vivre par procuration une existence très différente de la nôtre, ou du moins qui nous sort de notre quotidien.

Bienvenu Merino, ici, nous invite en effet à nous évader : "Extrait d'un voyage dans les excréments", écrit-il en sous-titre. Drôle de voyage, j'en conviens. Est-il possible de captiver un lecteur pendant plus de cinquante pages (il s'agit d'une nouvelle) en lui racontant une histoire de caca ? A cette question je donnerais la réponse suivante : oui !

Il était une fois un couple très amoureux, deux tourtereaux qui, comme tous les tourtereaux, aiment à roucouler ensemble quand ils se trouvent dans une chambre d'hôtel pendant deux jours, au Mexique, en 1969. Toute l'intrigue se déroule dans cet hôtel. Et c'est bien de cela qu'il s'agit : une histoire d'amour, vécue par le narrateur et sa copine Roberta, augmentée ensuite par une troisième personne (la domestique de l'hôtel, qui s'appelle aussi Roberta : voilà pourquoi l'auteur a dédié sa nouvelle à Roberta et Roberta). Tout ce petit monde s'aime d'amour, de désir, de passion, même ! Il y a du sentiment dans "Diarrhée au Mexique", ne nous y trompons pas.

Pour le reste, eh bien, oui, en effet, c'est plus que crade. Nos amoureux, déjà dans le scatologique "à l'origine", vont vivre ici une aventure hors-du-commun, dans la mesure où, l'un est atteint de la diarrhée du siècle, et l'autre (sa copine), de la constipation du siècle. Et tout l'intérêt, selon moi, de ce livre, réside dans cette exagération romanesque de ces problèmes de caca. Dans "Diarrhée au Mexique", on se marre, du début à la fin, à voir nos deux héros empêtrés dans leur propre indisposition, mi embêtés mi excités (l'excitation sexuelle est en fil rouge évidemment chez nos deux amoureux tout au long du livre), dans des scènes parfois quasi mythiques, si j'ose dire. Ce qui surprend aussi, c'est le naturel avec lequel le scatologique est traité ici : pas d'emphase, de lyrisme, que l'on retrouvent habituellement dans les ouvrages sur le sujet (bon, je ne suis pas un spécialiste non plus), mais de la sobriété, comme si tout cela était normal, une écriture très moderne, dure et rigoureuse, tranchée dans le vif. Il s'agit d'une aventure, tout simplement, amoureuse et sexuelle, avec des rebondissements certes un peu inhabituels, mais comme s'ils ne l'étaient pas ; ce décalage est assez fascinant et participe largement à la réussite de l'œuvre.

Quant à l'histoire avec l'autre Roberta (la domestique vierge), je ne vous en dis pas plus.

Existe-t-il une symbolique au scatologique de cette nouvelle ? Je préfère dire que non, même si le côté blasphématoire envers la religion chrétienne est assez évident.

La littérature scatologique est pratiquement un genre à part entière, il est possible de trouver des ouvrages sur le sujet depuis des siècles. Le livre est précédé d'une préface d'Eric Dussert (qui, en matière de recommandations de livres est à suivre absolument sur son blog "L'Alamblog"), qui nous fait un topo sur cette histoire de la scatologie et sur Bienvenu Merino le beatnik.

"Diarrhée au Mexique" est publié par l'Atelier du Gué. Il s'agit d'une réédition, le texte en lui-même existe depuis 1976.

Lekti est un portail francophone de l'édition indépendante, qui par ailleurs numérise les livres contemporains pour Gallica de cette même édition indépendante ; n'hésitez surtout pas à faire un tour sur Lekti, si vous cherchez de la lecture pour vous divertir ou pour n'importe quelle autre raison, c'est une mine d'or. Je donne ci-dessous le lien du livre sur Gallica, ensuite il n'y a plus qu'à suivre le guide.

Article sous CC-0
To the extent possible under law, Jérôme Nodenot has waived all copyright and related or neighboring rights to Le gallicanaute des naines. This work is published from: France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roberta 14/03/2017 04:09

Très intéressant! Je suis Roberta.
Email: RLSchine@aol.com

Archives

Articles récents