Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Ma bibliothèque constituée à partir de Gallica d'auteurs oubliés (naines noires) ou n'ayant jamais été sous les feux de la rampe (naines brunes). Complétée par des propositions de lectures insolites.


Qui suis-je ?

Publié par Jérôme Nodenot

Le monde de la Bibliothèque est une immense galaxie peuplée des rêves de centaines d'auteurs. Je m'intéresse en particulier aux écrivains, à tous ces individus qui, durant toute leur existence ou quelquefois pour un seul livre, ont ressenti le besoin de coucher de l'encre sur du papier. Dans cet univers très vaste que représente déjà la littérature, certains auteurs brillent de tout leur éclat, ceux que l'on appelle les "classiques" : ce sont les stars du monde de la Bibliothèque. Mais dans cette immense galaxie, comme dans toutes les galaxies, nous pouvons trouver d'autres étoiles, celles que l'on appelle en astronomie les "naines noires" et les "naines brunes". Ces dernières sont des étoiles "ratées", qui n'ont jamais réussi à briller ; les "naines noires" étant des étoiles qui en leur temps ont brillé très fort mais qui aujourd'hui sont mortes. S'il n'existe pas encore, paraît-il, de naines noires dans notre univers, il en existe beaucoup, hélas, dans le monde de la Bibliothèque.

J'ai décidé de m'intéresser avec ce blog à ces étoiles-là, qui ne brillent plus, ou n'ont jamais brillé, grâce à Gallica (la bibliothèque numérique de la BnF) qui devient pour le coup une véritable île au trésor. Et comme, au gré de mes flâneries sur Gallica, je découvre aussi des textes plutôt insolites, il y aura une catégorie "insolites". Une dernière catégorie est consacrée à Eric Dussert, archéologue littéraire contemporain (un professionnel, lui, en revanche). Enfin, d'une manière générale, ces articles sont également l'occasion pour moi de partager mon expérience de gallicanaute (joies, difficultés, etc.).

Nous avons le privilège de connaître les débuts de l'ère numérique. Grâce à Gallica, le patrimoine littéraire de la BnF est à portée de main et est accessible gratuitement, depuis chez soi. Une véritable révolution. L'occasion d'explorer toute la culture du passé. De découvrir, quand on aime lire, un plaisir tout à fait singulier : celui de se constituer une bibliothèque très personnelle (un peu comme les bibliophiles), tout en réhabilitant des livres anciens et en les valorisant sur internet. Un plaisir nouveau, qui est donc à la fois "individualisant" et très constructif.

Je suis guidé par ce plaisir très particulier ; et peut-être qu'un jour, vous aussi, comme moi, vous deviendrez ce que j'appelle un gallicanaute* bibliophile.

Pourquoi aimer autant le monde de la Bibliothèque ? Je ne vois qu'une seule explication à ma passion : seules les bibliothèques ont le pouvoir de nous consoler des insuffisances de la vie. Pour en savoir plus, on pourra lire mon témoignage de gallicanaute publié par Rue89 : http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2015/10/08/bibliotheque-fantomes-connaissez-surement-261539

(* Gallicanaute : internaute utilisant Gallica et participant activement à la diffusion des contenus de la bibliothèque numérique sur le Web (blogs, réseaux sociaux...).)

NB : Ce blog est intégralement archivé quasi au fur et à mesure sur Internet Archive : https://web.archive.org/web/20170602030506/http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/

 

Qui suis-je ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents