Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Ma bibliothèque constituée à partir de Gallica d'auteurs oubliés (naines noires) ou n'ayant jamais été sous les feux de la rampe (naines brunes). Complétée par des propositions de lectures insolites.


La vie d'un ouvrier qui n'a été qu'à l'école du travail... (1848) - L-T Voisin

Publié par Jérôme Nodenot sur 8 Octobre 2013, 08:32am

Catégories : #Insolites

JMG Le Clezio, dans son discours de réception au Nobel, affirme que l'importance d'un écrivain, entre autre, est d'être un témoin privilégié de son époque ; de ce point de vue, l'acte d'écriture est sacré, que l'on s'appelle Le Clezio ou Louis-Toussaint Voisin, indépendamment de la qualité artistique de l'oeuvre produite.

Le petit livre dont il est question ici a été publié quelques mois à peine après la révolution de 1848, l'abdication de Louis-Philippe et la proclamation de la Seconde République par Lamartine. A l'origine de cet événement, la condition des ouvriers est prépondérante, et les inégalités sociales qui cloisonnent Paris entre quartiers riches et quartiers pauvres, les ouvriers travaillant souvent pour des clopinettes à la fabrication d'objets de luxe pour les nantis.

L'intérêt du livre de Voisin est de nous apporter le témoignage de l'un de ces ouvriers, depuis sa naissance en 1807, ses expériences de la misère, le travail harassant, les employeurs qu'il a connus, jusqu'à (et là réside à mon sens le plus grand intérêt) la conquête d'une certaine réussite sociale (Voisin deviendra patron et emploiera lui-même des ouvriers). Nous avons là, donc, l'expérience d'un homme de terrain, qui sait de quoi il parle, et c'est la raison pour laquelle nous lisons le manifeste politique qui constitue la deuxième partie du petit livre avec attention. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais le bonhomme avait de l'idée, une certaine sagesse du "bon sens" ; je ne suis pas sûr qu'il ait été beaucoup lu en son temps (bien qu'il y ait eu apparemment une deuxième édition de son ouvrage), mais Voisin aurait pu apporter sa pierre à l'édifice dans la construction de la République, j'en suis convaincu. Sans compter l'intérêt que l'on peut trouver aussi à lire ce livre dans le contexte économique que nous connaissons aujourd'hui. Disponible au format papier chez Hachette BnF.

Tout ceci n'est qu'un aperçu des souffrances et des contrariétés que l'on a à payer dans cette vie. La chose essentielle, c'est d'avoir la liberté, la santé et la paix du coeur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents