Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Le gallicanaute des naines brunes et noires

Ma bibliothèque constituée à partir de Gallica d'auteurs oubliés (naines noires) ou n'ayant jamais été sous les feux de la rampe (naines brunes). Complétée par des propositions de lectures insolites.


Mes insomnies : distractions poétiques (1875) - Chutin aîné

Publié par Jérôme Nodenot sur 11 Septembre 2013, 11:43am

Catégories : #Naines brunes

Chutin aîné, illustre inconnu, a publié en 1875 un seul et unique ouvrage de poésies. Dans sa préface, il écrit : "Auteur ignoré, j'éprouve le besoin de sortir de la profonde obscurité dans laquelle j'ai vécu jusqu'ici. Loin de moi la pensée d'être mon apologiste : amateur de la critique, je tiens à honneur de laisser le soin de me juger aux hommes spéciaux que j'admire, et que j'honore, et qui, j'ose encore l'espérer, n'auront pas à regretter d'avoir fait ma connaissance".

Chutin aîné est peut-être le prototype d'auteurs pour lequel j'ai eu envie d'entamer cette démarche ; le sentiment de considérer tout acte d'écriture comme sacré, au-delà même de la qualité, parce qu'il y a toujours derrière (chez les grands auteurs comme chez les petits) un besoin psychologique qui va bien plus loin que le simple narcissisme, qui s'apparente à une nécessité communicatrice.

Chutin aîné n'est pas un grand écrivain, il le reconnaît lui-même. Mais comment exprimer l'émotion que j'ai pu ressentir à lire des poèmes très personnels comme "La mort d'un ange", dédié à sa petite Marie décédée de maladie à l'âge de huit ans le jour même de la capitulation de la France en 1871 ? Je vous recommande aussi, en outre, "Le lièvre et le renard" (l'ami Chutin était un chasseur invétéré) et, pour une certaine puissance d'évocation, "A mon ami Eugène Bizard, narration poétique".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents